Amitié Canteleu Kongoussi : On a besoin de vous!

L’association Amitié Canteleu Kongoussi ne faiblit pas et poursuit son soutien envers la ville de Kongoussi, au Burkina Faso malgré une situation politique locale difficile.

Depuis 2001, Canteleu est jumelée avec Kongoussi, province du BAM, au Burkina Faso. Une amitié qui, en 2015, donne naissance à Amitié Canteleu Kongoussi. « J’ai toujours aimé l’Afrique », explique la présidente, Martine Artéro-Laplace. « Créer cette association était pour moi, une évidence ! » Depuis, l’association a fait du chemin et peut s’enorgueillir d’avoir fait « avancer les choses ».

« Nous participons à la coopération Nord/Sud, entre le Département de Seine-Maritime et la province du BAM », poursuit-elle. « Nous avons monté divers projets de coopérations, avec le Département, mais aussi des projets coup de cœur que nous finançons ». Parmi les projets phares, il y a l’empoissonnement du lac avec la végétalisation des berges, l’hygiène de la Ville avec le ramassage des poubelles, l’embouche bovine, etc. Avec des médecins, nous avons également créé le « misola », farine enrichie pour les enfants dénutris. Et l’association veille au grain ! « Chaque fois que nous mettons un projet en place, nous suivons son évolution et apportons notre expertise », souligne Martine. « Par exemple, les pêcheurs mettaient à la traîne de leur bateau les poissons qui finissaient par mourir. Mon mari leur a conseillé d’installer un bac d’eau dans leur bateau et d’y mettre les poissons ». Mais ce n’est pas tout, il y a eu l’électrification des centres de soins et de maternité, l’apport de fournitures scolaires et de matériel informatique ou encore l’achat de livre pour la bibliothèque municipale.
Côté projets « coup de cœur », depuis 9 ans, l’association organise des formations professionnelles sur 3 ans. Couture, menuiserie, soudure, mécanique, électricité sont autant de formations. « Elles permettent aux jeunes d’apprendre un métier et de se reconstruire ». De même, l’association a financé l’électrification solaire de la radio « voix des lacs » afin d’éviter les coupures intempestives. « C’est la seule radio qui émet sur toute la province et permet de donner des informations utiles ! ».

Pour mener à bien ses projets, l’association a besoin de dons… Car une autre partie importante de son labeur, c’est le parrainage de jeunes de la 6e à la terminale.

« Les élèves sont choisis parmi les plus démunis ; chaque parrain participe à hauteur de 120€ par an à la scolarité de leur filleul. Il est nominatif et suivi ». En parallèle, pour obtenir des financements, elle réalise des activités comme foires à tout, vente de calendriers, St Gorgon, Marché de noël, etc.

D’autres projets menés :

  • Création d’une laiterie
  • Embouche bovine
  • Installation de 15 ruches
  • Formations en français de 175 élus
  • Construction d’une cantine scolaire
    pour 800 élèves
  • 2 préaux pour les écoles
  • 7 vaches laitières pour 7 femmes
    qui vendent leur lait à la laiterie
  • Formation de 80 personnes à
    l’utilisation informatique
  • Achat de jeux extérieurs pour les
    écoles

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×