Les défis de l’ABC

  • Ramassez les bouteilles et canettes abandonnées dans la forêt

Envoyez-nous une photo des bouteilles/canettes collectées à abc@ville-canteleu.fr

Si jamais vous y découvrez le squelette d’un petit mammifère, contactez-nous également, cela pourra intéresser le Groupe Mammalogique Normand pour l’inventaire des petits mammifères de Normandie.

Pourquoi ?
Les bouteilles en verre et canettes constituent des pièges mortels pour les petits mammifères, comme les musaraignes ou les mulots. Ils s’y faufilent, attirés par les restes de liquide. Lors de vos balades dans la forêt, emportez un sac dans lequel vous pourrez mettre les canettes et bouteilles en verre abandonnées. Jetez ces bouteilles vides dans un container de recyclage adéquat.
  • Installez un refuge à chauve-souris
  • Pour participer au défi, installez un refuge à chauves-souris dans votre jardin, ou bien devenez refuge à chauve-souris. Envoyez-nous une photo du gîte et de sa localisation à abc@ville-canteleu.fr
    Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la ville, rubrique « Les défis de l’ABC ».

    1- Construire votre refuge :
    Pourquoi ?
    En été, au printemps et à l’automne, les chauves-souris peuvent adopter des gîtes artificiels pour trouver refuge durant la journée (comme elles le font souvent derrière les volets). Elles passeront l’hiver à hiberner dans des endroits plus tempérés comme les cave, les grottes…
    Construisez votre propre gîte à chauve-souris d’après le schéma ci-dessous ! Ensuite, accrochez votre gîte verticalement, exposé au sud-est à 2 ou 3 mètres de hauteur, sans obstacle immédiat à la verticale. En effet, la chauve souris se laisse tomber pour décoller, il lui faut donc un espace suffisant pour déployer ses ailes et prendre son envol !

    2- Devenir refuge 
    Que des chauves-souris logent déjà chez vous ou que vous souhaitiez en accueillir, il vous est possible de devenir, gratuitement,  » Refuge pour les chauves-souris ».
    Pour cela, il vous suffit de respecter quelques engagements comme :
    • Réaliser vos travaux en dehors des périodes où les chauves-souris sont présentes,
    • Utiliser des produits non toxiques pour le traitement des charpentes,
    • Créer ou conserver quelques disjointements dans les murs ou sous les ponts,
    • Préserver l’accès aux combles et aux caves…

    Le Groupe Mammalogique Normand est le référent local de cette opération portée par la SFEPM au niveau national. Pour devenir Refuge pour les chauves-souris, il suffit de télécharger la convention ici et de la retourner complétée et signée en 2 exemplaires à GMN – 32 route de Pont-Audemer – 27 260 EPAIGNES.

    • Avis de recherche  » Papillons »

    Seulement 12 espèces de papillons ont été formellement identifiées à Canteleu sur 94 recensées en Normandie depuis 1990. Saurez-vous en trouver de nouvelle ?

    Pour participer au défi, envoyez-nous vos observations (photo + localisation) par mail : abc@ville-canteleu.fr

    • Avis de recherche criquets & sauterelles

    Seulement 15 espèces de sauterelles et de criquets ont été formellement identifiées à Canteleu. Saurez-vous en trouver de nouvelle ?

    Pour participer au défi, envoyez-nous vos observations (photo + localisation) par mail : abc@ville-canteleu.fr

     

    • Avis de recherche : les hirondelles

    Ce mois-ci, nous recherchons les hirondelles à Canteleu. En avez-vous vues ?

    Pour participer au défi, envoyez nous une photo d’hirondelle ou de nids d’hirondelles et sa localisation, à abc@ville-canteleu.fr,

    Le saviez-vous ?

    • Les deux hirondelles les plus communes en Normandie sont l’Hirondelle de fenêtre et l’Hirondelle rustique, à ne pas confondre avec le Martinet noir.
    • Les hirondelles sont des oiseaux intégralement protégés par arrêté ministériel et il est également interdit de détruire leur nid, y compris sur les habitations privées.
    • Tous les printemps, les hirondelles reviennent dans nos contrées après avoir parcouru jusqu’à 10 000km pour nicher et se reproduire avant de repartir à l’automne vers les Tropiques.
    • Pour apprendre à reconnaître les hirondelles des martinets et contribuer à leur comptage, rendez-vous sur le site de LPO

    • Installer un hôtel à insectes

    Les hôtels à insectes permettent d’abriter certains insectes qui manquent parfois d’habitats naturels en ville, et d’observer leurs allées et venues plus facilement. Pour participer au défi et recevoir votre badge d’ambassadeur, envoyez une photo de votre hôtel à insectes par mail à abc@ville-canteleu.fr.

    Vous pouvez fabriquer vous-même vos abris à insectes à partir de ces trois modèles :

    • La bûche percée : disposez ou suspendez à proximité de fleurs et à l’abri du vent une simple bûche de bois dur (chêne, hêtre, charme, etc.) fendue en deux et percée sur l’une des faces des trous de différents diamètres, de 2 mm à 15 mm. Elle sera vite adoptée par les abeilles et guêpes solitaires inoffensives !
    • Le pot perce-oreille : grand classique du jardin biologique, installez dans votre jardin, un pot de fleur renversé rempli d’herbes sèches ou de paille légèrement humide. Ce dernier sera habité en journée par les perce-oreilles qui feront un festin des pucerons indésirables !
    • La botte de tiges : confectionnez une botte de 10 à 20 tiges à partir de morceaux de tiges séchées (bambous, graminées, sureau, ronces) de 20 cm de longueur. Les tiges creuses doivent être bouchées sur l’une des extrémités en les trempant dans un peu de terre argileuse délayée dans de l’eau. Fixez les bottes par deux, l’une horizontale, l’autre verticale, et installez-les dans les pots de fleurs ou au potager.

    • Avis de recherche  » Mares « 

    Vous avez une mare ou vous en avez rencontrée lors de vos balades à Canteleu ?

    Aidez-nous à les recenser et contribuez ainsi à améliorer la connaissance des espaces naturels de Canteleu. Pour cela, prenez la mare en photo, et envoyez la photo et localisation de la mare par mail : abc@ville-canteleu.fr

    • Un « chouette » défi : Analysez une pelote de réjection

    Rdv à la Médiathèque, mercredi 16 mars, 15h30.

    Venez nous aider à décortiquer et analyser des pelotes de réjection de chouettes !

    Guidés par Matthieu du GMN et à l’aide de microscopes, vous déterminerez quels rongeurs composent le repas de la chouette.

    Gratuit, à partir de 7 ans. Sur inscription – abc@nmortreuil-canteleu.fr

    • Installer un composteur dans votre jardin

    Installer un composteur, c’est créer un petit écosystème dans le jardin accueillant à lui seul des milliers de micro-organismes, invertébrés et petits vertébrés (vers de terre, larves de cétoines dorées, cloportes, champignons…) qui décomposeront vos déchets verts du jardin et de la cuisine.

    Pour participer au 10e défi, envoyez la photo de votre composteur et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr

    A vos appareils photos !

    Si vous n’avez pas de jardin, vous pouvez utiliser un composteur collectif installé dans l’espace public ou bien installer un lombricomposteur dans votre appartement.

    Pour en savoir plus sur le compostage : rdv sur le site Zerodéchet

    • Avis de recherche écureuil roux

    Pour ce défi, nous recherchons des écureuils roux ! Si vous avez la chance d’en croiser lors d’une de vos balades ou dans votre jardin à Canteleu, envoyez-nous la photo et la localisation à abc@ville-canteleu.fr

    Comment les observer ?

    Bien que l’écureuil roux vive de jour et que son activité soit maximale en hiver, il n’est pas toujours aisé de l’observer. Mais vous pouvez trouver des traces de sa présence avec les restes de ses repas : il fend les noisettes en deux après avoir pratiqué une incision profonde au sommet et il récupère les graines des cônes de pin en éliminant les écailles jusqu’à ne laisser qu’un « trognon ».

    • Avis de recherche rouge-gorge

    Pour ce défi, nous recherchons des rouges-gorges ! Si vous avez la chance d’en croiser lors d’une de vos balades ou dans votre jardin à Canteleu, envoyez-nous la photo et la localisation à abc@ville-canteleu.fr

    Le saviez-vous ?

    Le rouge-gorge, oiseau solitaire de la famille des turdités comme le merle, peut vivre jusqu’à 11 ans et défend un territoire de plusieurs milliers de m² en intimidant ses congénères grâce à son chant mélodieux et son plastron orange.

    Contrairement à une idée reçue, moins de 20 % des rouges-gorges sont sédentaires.

    Aussi le rouge-gorge que vous verrez l’hiver a migré dans nos contrées depuis le nord, et le rouge-gorge que vous verrez l’été, différent donc, revient du sud à la belle saison.

    • Installation de mangeoire à oiseaux

    Pour participez au 7e défi, envoyez la photo de votre mangeoire à oiseaux et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr

    Comment fabriquer une mangeoire à oiseaux ?

    •  Avec une boîte de conserve en la suspendant à une branche à l’horizontal, remplie de graines et munie d’un bâton pour permettre aux oiseaux de s’y poser
    • En enrobant de margarine une pomme de pain avant de la rouler dans le mélange de graines, suspendue à une branche.

    Les bons gestes à avoir

    • Installez la mangeoire aux premiers jours de gel, en novembre et arrêtez progressivement le nourrissage aux alentours de mars
    • Alimentez la mangeoire tous les jours, uniquement avec des graines (tournesol, millet, avoine, maïs, amande, noix, noisettes, etc.) ou bien des fruits (vieilles pommes) ou de la graisse végétale
    • Ne donnez jamais de pain, lait ou aliment salé (cacahuètes salées, chips, etc.)
    • Complétez par une coupelle d’eau à renouveler régulièrement.

    Défi du mois d’octobre 2021

    • Avis de recherche « champignon »

    Nous recherchons des champignons aperçus au détour d’un parc à Canteleu, dans vos jardins ou en forêt de Roumare.

    Pour participez au 6e défi, envoyez la photo de votre champignon et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr

    Le saviez-vous ?

    Les champignons ne sont pas considérés comme des végétaux, ni comme des animaux d’ailleurs ! Ils possèdent leur propre règne, celui des fungi. Les champignons se nourrissent par absorption (les animaux par ingestion, les végétaux par assimilation chlorophyllienne) et jouent un rôle essentiel pour la décomposition et la fabrication de l’humus.

    Défi du mois de septembre 2021

    • Construction d’un gîte à hérisson

    Pour participez au 5e défi, envoyez la photo de votre gîte à hérisson et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr

    Pour fabriquer votre gîte, plusieurs possibilités :

    • Un simple tas de bois ou de foin dans votre jardin
    • Une cavité entre les pierres basses d’un muret
    • Une simple planche adossée à un mur
    • Un nichoir à partir d’une planche de bois en pin Douglas non-traitée de 41 cm sur 82 cm, de 21 cm d’épaisseur (pour une bonne isolation), couvert et disposé d’un tas de bois

    Le saviez-vous ?

    Recouvert de 500 piquants, le hérisson Européen est le plus gros insectivore de Normandie. Il sort principalement la nuit, et parfois le jour pour débusquer les limaces, pouvant en consommer jusqu’à 4kg par saison, faisant de lui, un allier des jardiniers !

    • Avis de recherche : espèces envahissantes

    L’une des causes majeures de l’appauvrissement de la biodiversité serait la prolifération des espèces invasives. Ces dernières sont des plantes ou animaux provenant d’autres pays implantés sur de nouveaux territoires (non sans dégâts pour les espèces déjà présentes.

    Aidez-nous à localiser deux d’entre elles :  La Renouée du Japon et l’Arbre à Papillons

    Pour participez  à ce défi,  envoyez votre photo et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr

    • Avis de recherche : orchidées

    Saviez-vous que la famille des orchidées compte près de 30 000 espèces et que les premières orchidées datent de l’époque des dinosaures ?

    Si vous avez eu la chance d’en croiser une lors de vos balades à Canteleu, envoyez votre photo et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr ou à la mairie, par courrier. Vous participerez ainsi à amélioer la connaissance sur le territoire.

    Pour découvrir les 50 espèces d’orchidées présentes naturellement en Normandie, rendez-vous sur le site internet de l’association Société Française d’orchidophilie-Normandie : Archives des Espèces normandes | SFO-Normandie

    • Avis de recherche : papillons

    Papillon blanc, signe de beau temps ? A quel bonheur de voir voler un papillon ! Et si vous le preniez en photo ?

    Pour participer à ce 2e défi, envoyez votre photo et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr

    Voulez-vous que votre jardin devienne un repaire à papillons ?

    • N’utilisez plus d’engrais, ni de pesticide
    • Conservez le lierre sur les murs et les arbres (lieu idéal pour passer l’hiver)
    • Créez une zone de quelques m² et laissez pousser la végétation. Les papillons viendront s’y nourrir et se reproduire. Ne fauchez qu’à l’automne, à 10cm du sol
    • Privilégiez les plantes nectarifères et laissez pousser les plantes sauvages sur lesquelles la femelle papillon pourra pondre : graminées, orties, chardons, mauve, lierre, noisetier, etc.

    • Installer un nichoir à oiseaux

    Pour participer au 1er défi, installez un nichoir à oiseaux dans votre jardin, sur votre balcon ou demandez-nous pour l’installer sur un arbre de la ville.

    Envoyez la photo de votre nichoir à oiseaux et sa localisation à abc@ville-canteleu.fr

    Pour observer, patience ! Les oiseaux ne s’installeront sûrement qu’à partir de mars de l’année prochaine.

    Pour fabriquer votre nichoir, utilisez du bois brut non traité ( pin, chêne, etc.) d’une épaisseur de 2 cm dans l’idéal. Une fois monté, installez-le à une hauteur de 2 à 6 m du sol orienté à l’est. Pour l’entretenir, nettoyez-le chaque automne en extirpant les nids précédents.

    Votre navigateur est dépassé !

    Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

    ×